COMMENT SE DEFENDRE DE L’AGRO-PIRATERIE , LE VINAIGRE BALSAMIQUE DE MODENE IGP CASE HISTORY LORS DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE SOL&AGRIFOOD A VERONE
News
Accueil / News / COMMENT SE DEFENDRE DE L’AGRO-PIRATERIE , LE VINAIGRE BALSAMIQUE DE MODENE IGP CASE HISTORY LORS DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE SOL&AGRIFOOD A VERONE

COMMENT SE DEFENDRE DE L’AGRO-PIRATERIE , LE VINAIGRE BALSAMIQUE DE MODENE IGP CASE HISTORY LORS DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE SOL&AGRIFOOD A VERONE

Aujourd’hui encore, l’or noir est le protagoniste au stand du Consortium du Lambrusco de Modène grâce à une dégustation "théâtrale", à la découverte de l’histoire et des saveurs.
Accueil / News / COMMENT SE DEFENDRE DE L’AGRO-PIRATERIE , LE VINAIGRE BALSAMIQUE DE MODENE IGP CASE HISTORY LORS DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE SOL&AGRIFOOD A VERONE

COMMENT SE DEFENDRE DE L’AGRO-PIRATERIE , LE VINAIGRE BALSAMIQUE DE MODENE IGP CASE HISTORY LORS DE LA CEREMONIE D’OUVERTURE DE SOL&AGRIFOOD A VERONE

Hier matin, le Vinaigre Balsamique de Modène IGP a été le protagoniste de la cérémonie d’ouverture de Sol&Agrifood, le salon des excellences agroalimentaires qui se déroule en même temps que  Vinitaly à VeronaFiere, jusqu’au 13 avril. A l’inauguration a participé également le Ministre des Politiques Agricoles Maurizio Martina, qui a souligné que l’agroalimentaire est « un patrimoine à protéger, et que les institutions sont en train de miser sur la traçabilité et sur le rapport avec le territoire pour faire face au  phénomène de l’Italian sounding qui cause des dommages économiques et d’image aux producteurs et trompe les consommateurs « .

Au cours de la conférence d’ouverture intitulée  « Agro-piraterie : lorsque l’Italie sait se défendre « , la case history du Vinaigre Balsamique de Modène, a joué un rôle important, suite aux récentes sentences  émises par les tribunaux allemands en défense du produit original. C’est le Directeur du Consorzio di Tutela (Consortium de Défense)  Federico Desimoni qui l’illustre : « Ces moments de réflexion et de confrontation sont importants car ils aident à sortir des lieux communs, des plaintes faciles et à se focaliser sur les points de force et de faiblesse des contextes analysés ; dans le cas spécifique de la discussion abordée, en plus de continuer à souligner le grave problème des  contrefaçons, des imitations et des évocations des produits italiens et du célèbre  “sounding”, nous devons prendre acte qu’au sein de la communauté les choses sont en train de changer et aujourd’hui déjà nous pouvons constater les signes  d’un changement culturel : les attitudes malines de ceux qui veulent frauder, tromper, imiter ou éventuellement rester à la limite de la légalité, sont de plus en plus stigmatisées et condamnées par les organismes officiels, en premier, par les juges européens et nationaux, et non seulement.   Nous devons affirmer avec force et satisfaction que nous possédons déjà actuellement des moyens très utiles et efficaces pour défendre nos produits ainsi que les droits des consommateurs et du monde productif.  Nous manquons par contre des ressources qui permettent à tous de s’engager dans ces parcours de défense.  Celle-ci est notre expérience, que nous partageons avec plaisir dans le but d’aider les autres secteurs à suivre cette route. Le Directeur Desimoni  a également cité les motifs de l’arrêt allemand qui a de fait ouvert les portes à une défense au niveau communautaire: «Grâce à 30 pages de motifs qui ont donné raison au Consortium, maintenant le Vinaigre balsamique de Modène peut faire appliquer dans tous les Pays de l’Ue le principe exprimé par l’arrêt. Et tout précèdent comme le nôtre devient une protection même pour les autres produits».

Même les données publiées sur le site de Mipaaf concernant l’activité  opérationnelle de l’Ispettorato Centrale Repressione Frodi ICQRF (Inspection Centrale Répression Fraudes) en  2015, confirment l’engagement constant des Institutions pour remédier aux irrégularités dans le secteur agroalimentaire: 36.864 contrôles effectués, 53.490 produits et 24.003 producteurs vérifiés; 4.052 sanctions administratives infligées auxquelles s’ajoutent 2.786 sommations, 255 communications de délit à l’Autorité judiciaire, 676 saisies, pour une valeur économique totale de plus de 68 millions d’euros et un volume de produits agroalimentaires saisis d’environ 77.000 tonnes (source des données: Report ICQRF 2015). Les tentatives de fraude sur les produits agroalimentaires sont particulièrement concentrés sur le Web (rien qu’en 2015, l’ICQRF a engagé 561 procédures  pour contraster des usurpations et des évocations) et le Mipaaf résulte être la seule autorité ayant des accords avec eBay et Alibaba afin que les fausses AOP et IGP soient enlevées des vitrines online. Parmi les secteurs les plus « frappés » par cette pratique incorrecte, il y a justement celui du Vinaigre Balsamique de Modène, dont la commercialisation irrégulière sur Alibaba a été plusieurs fois signalée au système Aliprotect: des vinaigres de riz vendus comme “Balsamic vinegar Modena” et seulement par la suite renommés avec l’appellation commerciale correcte.

Un rendez-vous donc pour faire le point sur les risques et les opportunités des marchés internationaux et sur la lutte contre l’Italian Sounding pour conquérir de nouvelles parts de marché, auquel ont participé parmi d’autres intervenants, même le magistrat Giancarlo Caselli, actuellement président du Comité  Scientifique de l’Observatoire sur la criminalité dans l’agriculture et sur le système agroalimentaire et Colomba Mongiello, vice présidente de la Commission d’enquête parlementaire sur les phénomènes de la contrefaçon, de la piraterie dans le secteur commercial, chargée de mener le débat.

Même aujourd’hui le Vinaigre Balsamique de Modène joue un rôle de protagoniste à Vinitaly, à travers la dégustation sensorielle et « théâtrale  » réalisée grâce à la collaboration de l’Associazione Koiné – teatro sostenibile, auprès du stand du Consortium de Défense du Lambrusco de Modène dans le  Pavillon Emilia Romagna.

Ufficio Stampa Marte Comunicazione snc di Marzia Morganti Tempestini & C. Tel 335 6130800 Email marzia.morganti@gmail.com www.martecomunicazione.com